lundi 8 février 2016

Une semaine, un poème #40

Salut,

Je vous retrouve aujourd'hui pour vous partager un poème. C'était une chose que je faisais chaque semaine autrefois et puis j'ai arrêté. Et finalement j'ai décidé de le faire de temps en temps parce qu'il y a des poèmes qui me touchent tellement que ce serait égoïste de les garder pour moi. Des poèmes comme celui là.

Un jour si je me perds en toi
me rappelleras-tu mon nom
Un jour en toi si tu me retrouve
me révéleras-tu ton nom

Si de ma main je te heurte
m’ouvriras-tu ta paume
Si de ma main je te blesse
me donneras-tu ton sang

Jour après jour si je te harcèle
 m’épargneras-tu la peur
Nuit après nuit si je t’épuise
me passeras-tu ton feu

Privé d’air, d’eau si je t’oublie
m’accueilleras-tu néanmoins
Coquille éclatée si je m’oublie
m’habiteras-tu enfin

 François Cheng

2 commentaires: