dimanche 11 janvier 2015

Une semaine, un poème #10

Salut,
Je vous retrouve pour le rendez-vous habituel du Dimanche.  Avant ça, je tenais à préciser que je suis en pleine lecture de My true love gave to me qui durera un certain temps, donc il n'y aura pas de critique sur le blog durant ce mois je pense.
Bref, je rappelle le principe de ce rendez-vous : chaque semaine je partage un nouveau poème.



Le poème de cette semaine est un peu spéciale. Tout d'abord parce qu'il a été écrit par moi-même et ensuite parce qu'il est particulièrement dédiée à tout ceux qui ont péri lors des événements choquants de ces derniers jours. J'en profite pour présentez toutes mes condoléances aux familles et amis concernés.

J'écris pour toutes les âmes. Pour les êtres qu'on oublie. Pour ceux qui ne sont que souvenir. Pour tous ceux qui nous ont fait rire. 
J'écris pour toutes les émotions. Pour celles qui nous submergent une seconde et celles qui nous suivent jusque dans la tombe.
J'écris pour le temps. Pour l'éphémère et pour l'éternité. Pour ce que l'on a jamais su et ce que l'on a déjà oublié. 
J'écris pour l'innocence que l'on a perdu. Pour ce que l'on était et ce que l'on est jamais devenu.
J'écris pour toutes les étincelles qui ont fait naître de l'espoir. Pour ceux qui n'ont pas eu peur dans le noir. 
J'écris pour tous ceux qui se sont battu. Pour ceux qui y ont toujours cru. A la vie, à la mort.
J'écris pour tous ceux qui ont osé. Pour ceux qui ont aimé et crié "liberté !"
J'écris pour tous ceux qui ont confiance. Pour ceux qui donne leur main sans condition et ceux qui essaient en vain. 
J'écris pour toutes les vérités. Celles que l'on a jamais su dire et celle qui se sont échappés.
J'écris pour tous ceux qui se sont cherchés. Ceux qui se sont perdu et ceux qui se sont trouvés. 
J'écris pour tous ceux qui sont patient. Ceux qui ont attendu longtemps et ceux qui attendent encore.
J'écris pour tous les cœurs brisés. Ceux qui ont survécu et ceux qui ont péri.
J'écris pour tout ceux qui sont heureux. Pour ceux qui sourissent à travers leur larmes et ceux qui ont baissé les armes.
J'écris pour tous ceux qui sont tombés. A genoux ou bien plus bas qu'ils ne pouvaient.
J'écris pour tous ceux qui ont sauté. Pour ceux qui ont essayé et ceux qui ont volé.
J'écris pour tous ceux qui sont eux même. Depuis qu'ils sont nés ou depuis qu'ils se sont réveillés.
J'écris pour les réalistes et les rêveurs. Pour ceux qui savent imaginer et ceux qui sont effrayé par ce qui n'est pas vrai.
J'écris pour tous ceux qui se sont engagé. Ceux qui veulent changer le monde et ceux qui veulent le préserver.
J'écris pour la rédemption. Pour ceux qui pardonnent et ceux qui sont excusés.
J'écris pour tous ceux qui font des erreurs et ceux qui n'en ont jamais fait. Pour ceux qui admettent qu'ils ont tort et ceux qui ont toujours raison.
J'écris pour écrire. Pour remplir le vide. Pour noircir la page. Jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'encre, tant que le stylo tient le coup. Et lorsque je ne pourrai plus écrire, je lirai tout.

2 commentaires:

  1. Wouh *-*
    Quel beau poème !
    Je voulais aussi te dire que je t'ai taguée ici : http://www.au-bout-des-pages.com/2015/01/tag-bookish-scenarios.html

    RépondreSupprimer