dimanche 15 mars 2015

Une semaine, un poème #19

Coucou,
J'espère que vous allez bien en ce joyeux Dimanche. Je suis ravie de vous retrouvez pour notre rendez-vous hebdomadaire. Le principe est simple : chaque semaine je vous partage un nouveau poème.


C'est en feuilletant le cahier de poésie de mon cousin qui est au CP que j'ai découvert ce poème. Il est tout doux, tout chou et en plus il a été écrit par n de mes poètes préférés. 

Et un sourire 

La nuit n’est jamais complète
Il y a toujours, puisque je le dis
Puisque je l’affirme
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte
Une fenêtre éclairée
Il y a toujours un rêve qui veille
Désir à combler, faim à satisfaire
Un cœur généreux
Une main tendue, une main ouverte
Des yeux attentifs
Une vie, la vie à se partager.

Paul Eluard, Le phénix, 1951

2 commentaires:

  1. Paul Éluard est un très bon poète. Cet hymne à l'espoir me plait beaucoup, ton choix me ravit !
    J'attends impatiemment celle de dimanche prochain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je l'adore, contente que ça te plaise :)

      Supprimer