dimanche 3 mai 2015

Une semaine, un poème #25

Coucou,

Je suis très contente de vous retrouver aujourd'hui pour le poème de la semaine. J'avais complètement oublié la semaine dernière et je m'en excuse. J'espère que celui-ci vous plaira.



Obstination

Vous aurez beau faire et beau dire.
L’oubli me serait odieux ;
Et je vois toujours son sourire
Des adieux.

Vous aurez beau dire et beau faire,
Sans espoir je dois la chérir ;
J’en souffre bien, mais je préfère
En souffrir.

Vous aurez beau faire et beau dire.
Dût-elle même l’ignorer,
Je veux, fidèle à mon martyre,
La pleurer.

Vous aurez beau dire et beau faire.
Seule, elle peut mon mal guérir,
Et j’aime mieux, s’il persévère,
En mourir.

François Coppée, L’Exilée, 1877.

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ce poème, mais je l'aime déjà !
    L'anaphore me plait beaucoup, tout comme le sens !
    Merci de la découverte :)

    RépondreSupprimer