mardi 28 juillet 2015

Nos faces cachées de Amy Harmon



Quatrième de couverture :

Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être... 
Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire. L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant. Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...

Mon avis :

Nos faces cachées est un roman qui a fait le tour de la blogosphère. Il est noté 17.8/20 sur livraddict et 4.3/5 sur babelio, ce qui donne clairement l'eau à la bouche. Je m'attendais à ce que ce livre soit le coup de cœur que j'attendais tant mais ce ne fut pas le cas. Cependant, j'ai adoré ma lecture et j'en suis ravie. 

Ce roman raconte l'histoire de Fern, une jeune fille, qui est folle amoureuse d'Ambrose Young depuis qu'elle a dix ans. Le problème c'est que Ambrose est le mec le plus populaire du lycée, beau comme un dieu et champion de lutte, il a de quoi faire craquer toutes les filles. Quant à Fern, elle est rousse, maigrichonne, porte un appareil dentaire et passe tout son temps avec son cousin Bailey gravement handicapé. Et puis un jour, Ambrose décide de s'engager et part pour l'Irak, entraînant avec lui ses quatre meilleurs amis. Et il revient, des mois plus tard, le visage complètement défiguré. Alors que Fern, elle, est devenu une jolie femme. 

Je dois vous avouer que mes débuts avec ce roman ont été un peu compliqués, voire franchement difficiles. Je n'ai pas accroché avec le style de l'auteur, il est assez particulier et m'a un peu perturbé. Ensuite, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire en partie à cause des souvenirs qui sont racontés tout le long du roman. J'ai trouvé qu'ils cassaient l'histoire et du coup je n'ai pas aimé leurs présence. Et puis, je ne sais pas, j'ai eu l'impression que le début était résumé, qu'il fallait qu'il soit dit, alors on le dit vite fait.  De plus, j'ai trouvé que il y avait un peu trop d’événements hors du commun en plus de la guerre et ça j'ai vraiment pas aimé. Ils étaient intéressant en soi mais leur accumulation rendait les choses pas forcément très crédibles. Et puis j'ai eu l'impression que l'auteur partait un peu dans tous les sens pour au final transmettre le même message. 

Les personnages, tous sans exception, ne m'ont pas plu. Ils ne m'ont pas déplu non plus mais disons qu'ils m'ont laissé de marbre. Et c'est vraiment dommage pour une histoire comme celle-ci. Je crois que le nombre d'intrigue m'a empêché de me concentrer sur une seule chose et de l'apprécier. Je n'étais pas complètement dans l'histoire. 

Il m'a fallu attendre un bon moment pour être touché. Mais quand c'est arrivé, ce n'était pas qu'un peu. Tout s'est accéléré vers la fin et je n'ai fait que pleurer presque jusqu'à la dernière page. Nos faces cachées est un roman très beau, je n'ai aucune doute la dessus. Il délivre un merveilleux message d'espoir que j'ai tout simplement adoré. Il y a un grand travail sur l'acceptation de soi, et de l'autre. J'ai vraiment aimé cet aspect de l'histoire. C'est un roman qui amène à réfléchir sur la vie, sur la mort, sur l’héroïsme, sur toutes ces choses là. 

Je m'excuse pour cette chronique assez courte mais je n'ai pas grand chose à ajouter.  Mon seul regret c'est le nombre d'intrigue trop important qui ne m'a pas permis de savourer ce roman. Pour moi, une seule était vraiment nécessaire et suffisait amplement. C'est un roman que je vous conseille rien que pour le message qu'il délivre.

Ma note :

Extrait :

"- La véritable beauté, celle qui ne s'efface pas, prend son temps. Elle résiste à la pression. Elle est incroyablement endurante. C'est la goutte lente qui fait la stalactite, le soulèvement de continents qui crée des montagnes, l'incessant martèlement des vagues qui fendille les écueils et arrondit leurs bords tranchants. De la violence, de la fureur et de l'intensité de la tempête, du rugissement des eaux naît le meilleur, qui n'aurait jamais existé sans ça. 
C'est pour ça que nous supportons tout. Que nous pensons que rien n'arrive au hasard. Nous espérons qu'il existe des choses que nous ne pouvons voir. Nous croyons qu'il y a des leçons à tirer de la perte, que l'amour est puissant et que nous portant en nous le potentiel d'une beauté si merveilleuse que nos corps ne peuvent la contenir.


10 commentaires:

  1. Je suis contente qu'au final, t'aies réussi à t'attacher aux personnages et que cette histoire t'ai plu ! :) ♥

    RépondreSupprimer
  2. Oh c'est marrant, je viens juste de le lire et pareil, je n'ai pas eu de coup de cœur... j'ai même été un peu déçue car j'en attendais beaucoup :) Et autre coïncidence, je vois que ta lecture en cours est Tornade et c'est justement le dernier livre que j'ai lu :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha, bah on est deux alors :) Ah je viens juste de le finir, c'est marrant :D

      Supprimer
    2. Tu as aimé ? Personnellement, j'ai adoré !!! :)

      Supprimer
    3. Oui plus que ça même, la chronique arrive Lundi sur le blog :)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. En effet, tu dois le lire. Tu le regrettera pas ;)

      Supprimer
  4. Il faut absolument que je le sorte de ma pal ! :)

    RépondreSupprimer