jeudi 26 novembre 2015

J'étais là de Gayle Forman



Quatrième de couverture :

Quand j'ai appris la mort de Meg. J'ai cru qu'elle me faisait une blague. Une de celles dont elle avait le secret. Elle avait tout prévu : la méthode, le lieu, ce qu'il faudrait faire de ses biens. Et même ce fichu mail envoyé en différé, annonçant qu'elle en finissait avec la vie. Ensuite, il a fallu affronter la pitié des habitants de Plouc-la-ville. Faire face aux questions que je lisais sur tous les visages. Oui, Meg était ma meilleure amie. Non je n'étais pas au courant. Pourquoi ne m'avait-elle rien dit ? Elle avait eu besoin de moi, et je n'avais pas été à la hauteur.
Pourtant, j'étais là. 


Mon avis :

Si je reste ainsi que Là où j'irai sont deux livres qui font partis de mes plus gros coups de cœur. Pour un jour avec toi est un livre que j'avais adoré. C'est donc sans aucune hésitation que j'ai acheté J'étais là avec la certitude que je l'aimerai. Et j'avais raison, si je l'ai quand même trouvé un voire deux tons en dessous de les autres romans de Gayle Forman, je l'ai tout de même bien aimé.

Si c'est principalement pour cette raison que j'ai voulu lire ce roman, ce n'est pas que pour ça. En effet, la quatrième de couverture m'attirait beaucoup. Je ne sais pas pourquoi mais en ce moment je suis quelque peu fasciné par le suicide, du moins dans la littérature. C'est quelque chose qui m'intrigue beaucoup et c'est aussi ce qui m'a poussé à lire ce livre. Il faut savoir que j'aime aussi beaucoup les romans qui parle de deuil donc là on avait les deux réunis c'était parfait! J'ai adoré l'intrigue du roman, le fait que l'on ait aucune idée sur les raisons du suicide de Meg et qu'on cherche à comprendre. Ce que je trouve intéressant dans le suicide et donc dans ce roman, c'est que la mort a un sens, une raison d'être. Et tout le long du roman on se demande pourquoi elle fait ça ? Comment elle a pu arrivé jusque là ? Ce qui ajoute une réelle question au roman et donc du suspens. 

J'ai commencé J'étais là dans le cadre du week end à 1000 ce qui fait que j'ai légèrement forcé ma lecture. C'est pas que le début ne me plaisait pas, seulement j'avais beaucoup de mal en rentrer dans l'histoire et du coup je lisais uniquement pour lire. Il a fallu que j'arrive à la moitié pour réellement entrer dans l'histoire et quand c'est arrivé, je ne pouvais plus le lâcher. J'avais vraiment envie de comprendre. 

Je me suis rapidement identifié à Cody pas parce que elle me ressemblait, pas du tout même, mais parce que je l'ai comprise tout de suite. C'est un personnage qui m'a beaucoup touché. En revanche, je n'ai pas du tout aimé l'histoire d'amour qui s'installe entre elle et le personnage dont j'ai oublié le nom. Et comme j'ai la flemme de chercher on le nommera x. Donc je disais je n'ai pas aimé la romance entre x et Cody. Tout d'abord parce que je n'aimai pas x, je trouvais qu'il manquait vraiment d'originalité. Il est tout simplement ce personnage qu'on voit un peu partout, ce mec qui sort avec pleins de fille sans en aimer aucune et qui va finir par se révélé doux et gentil et se poser avec notre héroïne qui n'a jamais fréquenté un garçon. Cody et x c'est exactement ça et c'est ça qui m'a déplut dans ce roman. De plus, leurs histoire est tellement prévisible que ça n'a plus aucun intérêt. Tout comme le dénouement d'ailleurs que je voyais venir dés la première page. En revanche, la dernière phrase m'a surprise et je l'ai complètement adoré. C'était juste la dernière phrase parfaite.

Ma note :


Extrait :

"Il ouvre les bras comme par réflexe, comme s'il avait l'habitude d'enlacer les gens. Et moi, comme par réflexe, je m'y love, comme si j'avais l'habitude d'être enlacée. Serrée contre lui, je pleure. Je pleure sur Meg que j'ai définitivement perdue. Je pleure sur les Garcia, que j'ai perdus aussi, c'est envisageable. Je pleure sur le père que je n'ai jamais eu et sur la mère que j'ai eu. Je pleure sur Richard le roi du pétard et la famille dans laquelle il a grandi. Je pleure sur Ben et la famille dans laquelle il n'a pas grandi. Je pleure sur moi."

2 commentaires:

  1. Ce livre à l'air sympa, et puis j'aime bien moi aussi les livres qui abordent le suicide ^^ On a des idées assez macabres mais c'est plus touchant généralement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il l'est, ravie de savoir que je suis pas seule ^^

      Supprimer