mercredi 14 octobre 2015

Qui es tu Alaska de John Green



Quatrième de couverture :

Miles Halter a seize ans et n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là aussi, qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

Mon avis :

Qui es-tu Alaska est le John Green que j'avais envie de lire après Nos étoiles contraires. On m'avait dit tellement de bien de ce roman, selon mon sondage effectué au près de mon entourage c'est celui-ci que préfère les gens parmi tous ceux de l'auteur. Je m'attendais donc un à très bon roman et un éventuelle coup de cœur. Et bien ce ne fut pas du tout le cas et je dois avoué que je suis plutôt déçu.
Ce roman raconte l'histoire Miles, un adolescent de 16 ans qui décide de partir dans un pensionnat afin de découvrir le grand Peut-être. Là-bas il fait la connaissance d'Alaska et de ses amis et vit des choses qu'il n'avait jamais vécu jusqu'à maintenant. 

Bon, je vais tout de suite vous éclairer sur mon avis : je n'ai pas aimé Qui es-tu Alaska. Déjà le premier truc qui ne m'a pas plu, c'est l'absence de réel intrigue. Généralement dans un roman il y a une intrigue , un élément perturbateur qui nous amène à nous poser une question qui va créer le suspens et donc l'envie de lire la suite. Ici il n'y en pas. Certain me diront que c'est le déménagement, la rencontre avec Alaska etc. Mais pour moi ça ne suffit pas vraiment parce ça nous donne pas une question, un suspens, un petit truc qui fait qu'on a envie de lire le roman. Et là ce truc bah je l'avais pas ce qui fait que j'avais pas tellement envie de le lire. De plus, j'ai trouvé qu'il se passait rien durant la moitié voire plus de la moitié du roman ce qui n'a pas arrangé les choses. Il faut savoir que le roman est découpé en deux parties : avant et après. Je suppose que le lecteur normal passe la première partie à se demander ce qui va arriver. Seulement voilà moi j'ai eu la chance de me faire spoiler sur ce qui se crée la rupture entre avant et après. C'est probablement pour ça que je me suis un peu ennuyé dans la première partie et que j'avais pas cette envie de lire. Je pense que c'est aussi ça qui a fait que je n'étais pas plu émue que ça. 

Mais ce n'est pas la seule raison. Le truc c'est que je n'ai pas réussi à m'attacher, à apprécier les personnages quel qu'il soit. Je n'ai pas apprécié Alaska parce qu'elle m'a paru très fausse. Elle est mystérieuse parce qu'elle se veut mystérieuse et ça ça m'a énervé. Moi j'aime l'authenticité des personnages et là elle m'a paru tout sauf authentique. J'aurai aimé qu'elle soit elle même dés le début et ce jusqu'à la fin. De plus, j'ai trouvé qu'elle ressemblait un peu à Margo de La face cachée de Margo. En fait j'ai trouvé que tous les personnages de ce roman ressemblait à l'autre. Je trouve que John green est très reconnaissable dans ses œuvres. Et même le message du roman m'a fait pensé au message de La face cachée de Margo. Et je trouve ça extrêmement dommage que ces romans se ressemblent autant. 


Cela dit, j'ai bien aimé le message du roman même si il était très prévisible. J'ai beaucoup aimé la dernière partie, en fait je n'ai aimé que la deuxième partie. Je crois j'aurai préféré que l'événement se passe bien plus tôt. Sinon l'écriture de John Green est très agréable et rend la lecture facile. J'ai adoré les réflexions sur la vie, le fameux labyrinthe. Pour conclure, je dirai que je suis déçu parce que je n'ai pas aimé à cause des personnages, du manque d'intrigue et de la ressemblance avec La face caché de Margo. Je n'ai donc pas l'intention de lire ses deux autres romans. 

Ma note : 


Extrait :

"On passe sa vie coincé dans le labyrinthe à essayer d'en sortir, en se régalant à l'avance de cette perspective.
Et rêver à l'avenir permet de continuer, sauf qu'on ne passe jamais à la réalisation. On se sert de l'avenir pour échapper au présent"

6 commentaires:

  1. Comme toi, j'ai été déçue par ce livre (mais pas pour les mêmes raisons) alors qu'énormément de monde semble l'adorer... :-/
    Concernant John Green, je préfère garder en mémoire ma lecture de Nos étoiles contraires que j'avais adoré que les autres livres que j'ai pu découvrir de sa plume qui m'ont déçus (visiblement, ce sont les mêmes que toi : Qui es-tu Alaska ? et La face cachée de Margo).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis rassuré de savoir que je suis pas la seul à avoir été déçu ! Parce ne pas aimer John Green semble assez rare Oui mi aussi, Nos étoiles contraires avait été un coup de cœur donc je l'oublierai pas.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ah contente de savoir que je suis pas la seule :)

      Supprimer
  3. Je me sens seule dans le sens où pour moi ça n'a pas été une déception! ^^
    Je ne l'ai pas trouvé exceptionnel non plus mais j'ai vraiment été super triste dans la partie "après" et un livre qui arrive à me faire passer des émotions, ça reste un bon livre je trouve :)
    Ceci dit, c'est vrai qu'Alaska était un peu pénible, on ne savait jamais ce qu'elle voulait et ça pouvait aussi m'agacer...
    Je n'ai pas lu la face caché de Margo donc je ne peux pas reprocher le fait que ce soit trop similaire.
    Merci pour ta chronique!
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah tant mieux ! Crois moi tu n'es pas la seule à avoir apprécié, c'est le livre préféré d'une de mes amies.
      Oui je suis d'accord avec toi, personnellement je n'ai pas été émue mais je pense que c'est due au fait que je savais déjà et puis comme je l'appréciais pas trop...
      Y'a pas de quoi !

      Supprimer