jeudi 19 novembre 2015

Lettre à ma mère - collectif




Résumé : 

De Charles Baudelaire à Gérard Depardieu, en passant par Paul Éluard, Le Corbusier ou encore Marie Trintignant... Découvrez les plus belles lettres de relations maternelles et filiales de personnages célèbres et anonymes. 

Mon avis :

Tout d'abord je tien à remercier Babelio ainsi que les éditions Le robert pour m'avoir permis de découvrir cette oeuvre. Ce livre est un recueil de lettre entre mère et fils ou fille. J'étais très curieuse de le découvrir parce que je suis plutôt fasciné par les liens familiales et surtout filiale. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre, je n'étais pas sûr d'apprécier parce que ce livre est un peu biographique si je puis dire, à travers toutes ces lettres on a l'histoire de personnes qui ont réellement existé. Habituellement je lis que de la fiction, donc j'appréhendais un peu ma lecture. Et finalement, j'ai beaucoup aimé cet ouvrage. 

Pour commencer, je vais d'abord vous parler de l'ouvrage en lui même puis du contenu dans un second temps. Déjà, j'adore la couverture, c'est la première chose qui m'a donné envie de le lire et je trouve qu'elle correspond parfaitement à l'ouvrage. Elle est très simple, il y a un juste un cœur imparfait qui rappelle justement les cœurs que peut faire un enfant pour sa maman. 
 Avant chaque lettre on  droit à une petite biographie sur l'auteur de la lettre. Et moi qui suis absolument pas friande de biographie même très courte, eh bien là j'étais contente de les avoir parce que déjà il y avait des personnes que je ne connaissais pas et puis ça n'avait aucun sens de lire la lettre de quelqu'un sans savoir qui c'était. De plus, on avait aussi droit à tout le contexte de la lettre, pourquoi avait-elle était écrite ? A quelle occasion ? Ainsi qu'a des photos des auteurs, ce qui nous permet de se rapprocher de l'auteur en lisant sa lettre et en sachant parfaitement qui il est et à quoi il ressemble. Je n'ai pas l'habitude de le faire mais je tenais à féliciter le travail de l'éditeur et plus particulièrement de Didier Lett qui nous a présenté toutes ces lettres.

Les premières lettres du livres sont plutôt banales, elles racontent une vie quotidienne, un étalement de nouvelles. Je dois vous avouez que j'ai eu un petit peu de mal à les lire du moins à les apprécier parce que je ne leur trouvais pas grand intérêt. En revanche les lettres qui ont suivis ont été plus qu’intéressante parce qu'elles ont été écrites dans des contextes particulier comme la guerre ou juste avant de mourir. Ce sont ces lettres là qui m'ont beaucoup touché et c'était vraiment émouvant de voir tout l'amour, toute la tendresse que peut porter un fils à sa mère et vice versa. J'ai beaucoup aimé le fait que les auteurs de ces lettre soit assez varié, déjà qu'on ait des lettres de fils, de fille et de mère mais aussi, dans les lettres écrites avant de mourir, que les auteurs soient des victimes ou des coupables. Je suis pas sûr d'être très clair dans mes propos et je m'en excuse. Ce que je veux dire c'est qu'on a des lettres écrites avant de mourir par des personnes qui seront exécuté pour un délit qu'ils ont commis et à côté des lettres écrites avant de mourir par des personnes qui sont victimes ( par exemple : parce qu'ils sont juifs durant la seconde guerre mondial). Bref, on ne va pas s'éterniser la dessus, en tout cas j'ai beaucoup aimé certains lettres, d'autre un peu moins mais le livre est super. La seule chose que je regrette un peu c'est le fait de ne pas avoir les réponses aux lettres, j'aurai aimé avoir la lettre puis sa réponse. 

Pour conclure, cette oeuvre a été très bien faite, elle contient des lettres très touchante, raison pour laquelle je vous la conseille.

Ma note :

Extrait :

" Alors, à présent, tu ne pourras pas m'empêcher de te dire ce que tous vos bruits et vos hurlements ont vainement tenté d'étouffer. Cette phrase tabou, cette phrase minuscule que les cris ont si longtemps contenue, cette phrase dont nous avions tous peur, je te l'écris, ma Lilette, simplement : "Je t'aime...".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire