vendredi 8 janvier 2016

La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos





Quatrième de couverture :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Mon avis :

J'ai énormément entendu parler de ce roman il y a près d'un an et c'est toujours le cas, plus particulièrement avec le second tome, qui est sortie roman. Et quand un livre fait autant de bruit, j'ai envie de savoir pourquoi et de me faire mon propre avis. Il faut savoir que je n'avais pas spécialement envie de le lire à la base, c'est pourquoi il est resté pas mal de temps dans ma PAL. Finalement, ce roman a été une bonne lecture sans que soit un coup de coeur, ou autre, j'ai apprécié ma lecture.

Tout d'abord, j'ai eu beaucoup de mal au début de ma lecture. Je ne suis absolument pas un fan de fantasy même si je j'adore le fait qu'il y ait des univers créés. Cependant j'ai du mal à rentrer dedans et c'est pour ça que j'en lis peu. J'ai adoré le fait qu'il y ait tout un monde crée par l'auteur, qui est assez original et très bien construit. Néanmoins, il ne m'a pas du tout fasciné et j'avoue ne pas trop l'avoir apprécié. L'histoire, quant à elle n'est pas tellement original sans être inintéressante non plus mais l'univers du roman faite toute l'histoire. Et du coup si on accroche pas à l'univers, on a du mal à accrocher à l'histoire. Cependant, j'ai adoré le côté royal avec tous les petits complots de cette histoires. J'aime beaucoup toutes les petites intrigues qu'il y a dans la vie à la cour. En revanche, ce qui m'a dérangé c'est le fait qu'on ne sache rien du tout à part ce que c'est Ophélie et elle ne sait rien. Cela aurait pu être un très point positif parce que sympa de tout découvrir en même temps que l'héroïne, mais ça m'a plus fatigué qu'intrigué.

Je n'ai pas accroché avec le personnage d'Ophélie sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être est-ce parce qu'elle semble naïve et faible, je ne sais. En tout cas, elle m'a un peu agacé par moment. Par contre, j'ai complètement adoré ses dons. Pouvoir lire les objets, je trouve super intéressant, et super originale. Et passer les miroirs, je vous en parle même pas ! Ce sont des dons vraiment géniaux et assez censé si vous voyez ce que je veux dire. En ce qui concerne les autres personnages, je ne les ai pas aimé plus que ça même si j'avoue que Thorn m'a beaucoup intrigué. En outre, j'étais ravie de voir des personnes principaux décrit comme repoussant, parce que cela change de d'habitude.

En générale, j'ai trouvé ce livre plutôt bien même si je n'ai pas forcément adoré. Je n'ai aucune grande surprise, ou émotion particulière et c'est la raison pour laquelle je suis un peu déçue de ma lecture. Il faut avoué que ce livre est un pavé et je me suis légèrement forcé à le lire en attenant un déclic qui n'est jamais venu. Il n'en reste pas moins que ce fut une bonne lecture et je comprend pourquoi d'autres l'ont aimé. Pour ma part, j'avoue que je regrette un peu de l'avoir acheté ( je dis bien acheté et pas lu) uniquement sur l'avis d'autre personnes mais je suis contente de l'avoir lu.

Ma note : 7/10

Extrait :

"Oublier les morts c'était comme les tuer une seconde fois."

1 commentaire:

  1. Très bonne chronique ! Dans mon dernier article j'en parle, je vais sûrement bientôt l'acheter et il ne restera pas longtemps dans ma PAL :)

    http://journalacoeurouvert.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer