mercredi 16 mars 2016

La mécanique du cœur de Mathias Malzieu




Quatrième de couverture :

Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l'accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté.

Mon avis :

J'avais déjà entendu parler de ce roman sans pour autant m'y intéresser. Cependant quand je l'ai vu au rayon livre audio de ma médiathèque, j'ai été tenté de le lire et je l'ai emprunté sans savoir vraiment ce qu'il raconté. Je n'ai pas lu ce roman, je l'ai écoutée et je pense que ça une effet différent sur moi du coup. C'est pour cette raison que je vous parlerai dans un premier temps de mon avis sur le livre audio puis sur le livre en lui même.

J'avais déjà eu une première expérience avec le livre audio lors de ma lecture de 4 filles et un jean de Ann Brashare. Je n'avais pas du tout apprécié l'expérience et du coup j'avais abandonné ma lecture. Cependant c'est assez différent de mon expérience avec La mécanique du cœur tout d'abord parce que j'ai pu le mettre sur mon téléphone et donc l’emporter partout avec moi. J'ai donc pu l'écouter dans les transports en communs, et un peu partout. Je l'ai écouté aussi en me mettant du vernis, en rangeant ma chambre bref en faisant d'autre activité. Et j'ai adoré pouvoir faire autre chose en même temps parce que j'avais l'impression de gagner du temps. Cela dit j'ai largement préféré écouté ce roman en ne faisant absolument rien, avant de dormir parce que j'avais simplement besoin d'écouter sans être perturbé par autre chose. De plus ce roman s'apparente beaucoup à un conte de fée et du coup l'écouter ça m'a rappelé mon enfance avec l'histoire du soir que me lisait mes parents. 

Parlons maintenant du roman en lui même ! Honnêtement après avoir fini ma lecture, j'étais incapable de dire si je l'avais aimé ou pas. La mécanique du cœur raconte l'histoire d'un garçon qui a une horloge à la place du cœur qui lui interdit de tomber amoureux. Mais lorsqu'il croise la petite chanteuse, il lui impossible de rester indifférent...
Ce que j'ai tout de suite remarqué et qui m'a tout de suite c'est la particularité du roman. La mécanique du cœur est un roman particulier, étrange, unique. Et j'ai juste adoré ça. Toute cette étrangeté est souligné par un côté conte de fée, un petit brin de magie qui m'a énormément plu parce que j'adore le conte de fée. De plus, on a droit à une écriture vraiment originale avec un style perturbant auquel on adhère ou pas. Et pour ma part ce fut une adhésion totale.

De plus, j'ai également complètement adoré l'idée de l'horloge cœur avec tout ce qu'elle signifie. Cette métaphore renvoie au lien que l'amour a avec le temps, l'impression que le temps s'arrête parfois ou au contraire qu'il s’accélère d'un coup à la vu l'être aimé. J'ai vraiment donné l'idée de l’horloge cœur avec tout ce qu'elle renvoie, cette idée est jute fabuleuse. 
En revanche, j'ai trouvé l'histoire beaucoup moins fabuleuse. A vrai dire elle ne m'a tout simplement pas plu. Je n'ai pas été emportée, j'ai pas accroché avec les personnages, l'histoire d'amour.. . Et du coup tout ce qu'il s'est passé ne m'a absolument pas touché et je trouve ça franchement dommage.

Pour conclure, je suis assez partagé avec ce roman parce que j'ai pas du tout aimé l'histoire avec tous ces personnages mais j'ai complètement adoré l'étrangeté du roman avec le style particulier de l'auteur, le côté conte de fée et surtout la métaphore de l'horloge-cœur et rien que pour ça je vous le conseille.

Ma note : 7/10

Extrait :

"Il doit rester quelques rêves d’enfant cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d’adulte."

4 commentaires:

  1. J'ai été également partagée lorsque j'ai fini cette lecture. J'avais bien aimé l'idée de l'horloge qui remplace le coeur de ce garçon et l'écriture de Mathias Malzieu est pleine de poésie, mais je ne me suis pas du tout attachée aux personnages, et la révélation finale ne m'a pas du tout plu.
    Depuis, j'ai lu Le plus petit baiser jamais récensé que j'ai beaucoup aimé (en ne réussissant tout de même pas à les comparer)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je comprend, c'est un peu la même chose pour moi.
      Ah, je connais pas..

      Supprimer
  2. Dommage que tu n'aies pas aimé l'histoire... Mais j'ai bien envie de la découvrir parce que tout le monde en dit le plus grand bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui..mais malgré ça c'est un roman que je te conseille rien que pour son originalité :)

      Supprimer