lundi 19 septembre 2016

Legend, tome 3 : Champion de Marie Lu



Quatrième de couverture :

June et Day se sont dévoués corps et âme à la République. Leur pays est à l'aube d'une renaissance... jusqu'au jour où un nouveau virus, plus dangereux que tous les précédents, déclenche une vague de panique à la frontière ennemie. La guerre menace d'éclater. June est la seule à détenir la clé pour défendre sa patrie. Mais sauver la vie de milliers de personnes suppose un sacrifice terrible, pour elle comme pour celui qu'elle aime.

Mon avis :


ATTENTION CETTE CHRONIQUE COMPORTE DES SPOILERS SUR LE TOME PRÉCÉDENT TRÈS IMPORTANT !! VOUS AVEZ ÉTÉS PRÉVENUES !

Legend est une trilogie que j'adorais et maintenant que je l'ai lu intégralement je peux affirmer que je l'aime d'amour. Le second tome m'avait laissée avec le cœur brisé. J'ai donc commencé ce dernier tome en sachant que ça finirai pas comme je le voudrais. Et c'est pourquoi j'ai tant attendu pour le faire. Et maintenant que je l'ai fini je suis plutôt triste parce que c'était le dernier tome et donc la fin d'un très belle histoire.  Vous l'avez compris, cette lecture a été juste parfaite et je vais tout de suite vous expliquer pourquoi.

Alors on va commencer par le début, par l'intrigue. Je l'ai trouvée très originale pour la conclusion d'une dystopie. Tout d'abord parce que nos deux héros sont séparés dans les deux sens du terme. On a d'un côté June qui est princeps elect et par conséquent proche de l'Elector Anden. Et de l'autre, on a Day qui est toujours le même garçon avec un avis tranché sur la république, à l’exception du fait qu'il ne soit plus dans la rue. De plus ils sont tout deux dans l'optique de préserver la République et non pas de la détruire comme dans la plupart des dystopies.  Enfin on a dans ce tome une intrigue double, puisque on a appris dans le tome précédent que Day allait mourir. Ce qui ajoute autre aspect au roman très plaisant à mes yeux.

Et ce n'est pas la seule chose très plaisante à mes yeux. Il y a bien évidemment les personnages et tout particulièrement Day. Que dire de Day ? Pour être honnête je crois que je suis complètement tombé amoureuse de lui dans ce tome. Je l'aimais déjà avant, sans aucun doute mais c'est dans ce dernier tome que ça s'est vraiment amplifié. Le savoir mourant la rendu encore plus attachant. Et il est finalement entré dans mon top 3 de mes personnages masculins préférés.

June est, quant à elle, un personnage que j'avais beaucoup apprécié dans les tomes précédents mais ici j'étais plus centré sur Day. Elle reste un personnage que j'ai bien aimé, que j'ai comprise dans toutes les décisions qu'elle a prise. Le fait qu'elle ne soit pas indécise et qu'elle sache ce qu'elle veut fait d'elle un personnage super. En ce concerne les personnages secondaires, ils sont tout à fait agréables notamment Tess et Anden qui m'a beaucoup rappelé Maxon de La Séléction de par son rôle de dirigeant du pays et sa volonté de faire le bien sans trop y parvenir.

En outre, Champion fut un roman des plus addictifs. Je l'ai commencé dans une période où je ne lisais pas et du coup j'avais envie de reprendre. Donc je me suis un peu forcé au début et puis finalement ça a coulé tout seul, très vite, et j'ai été emporté par ma lecture. On retrouve beaucoup d'actions dés le début, beaucoup de suspens aussi. Et j'avais tellement peur de perdre nos deux héros qu'il m'était impossible de lâcher ce roman.

L'émotion était là. Présente dans tout le roman. Dés la première phrase, j'ai su que j'allai finir ce roman en pleurant, c'était inévitable. Pendant toute ma lecture, j'étais très touchée, j'avais parfois les larmes aux yeux tellement j'avais peur quand je pressentais une action. Et puis je suis arrivée à la fin et ça été une explosion d'émotion. Je ne cessai de pleurer, de me calmer, respirer pour pleurer de nouveau  tellement je m'en remettais pas de toutes les actions qui s’enchaînaient une à une. C'était des larmes de joie, de peine, de peur et d'espoir.

Si le roman n'a pas été riche en surprise, la fin l'a était. Je m'y attendais pas du tout, je pensai à une fin beaucoup plus classique des dystopies plutôt que ce final très original qui m'a énormément attristé et puis cet épilogue vraiment génial qui mélange les genres et m'a rappelé avec joie mon film préféré.

Et on arrive à la fin de cette jolie histoire avec un peu de tristesse, et c'est aussi la fin de cette chronique. Vous l'avez compris, j'ai adoré, adoré, ma lecture. Ce fut une trilogie excellente que je vous recommande grandement.

Note : 9/10

Extrait :

"Au fil des minutes, je sens l'étau qui étreint mon cœur se desserrer. Day va vivre sa vie. Je vivrai la mienne. Tout ira bien pour nous. Un jour, dans un avenir lointain nos chemins se recroiseront peut-être. En attendant, je ne l'oublierai pas. Je tends le bras et je touche un mur en imaginant que je peux sentir la chaleur et la vitalité de Day. Je regarde autour de moi et je lève la tête vers les toits, vers le ciel nocturne où brillent faiblement quelques étoiles. Soudain, j'ai vraiment l'impression de le voir. Je sens sa présence dans chaque pierre qu'il a touchée, dans chaque personne qu'il a aidée, dans chaque ruelle, dans chaque rue, dans chaque ville qui a subi son influence. Car Day est la République. Il est notre phare."

2 commentaires:

  1. J'ai été assez mitigée par cette trilogie. Si l'histoire de rébellion est assez intéressante, j'ai trouvé les personnages trop immatures et trop tourné vers leurs sentiments amoureux alors qu'ils préparent une "guerre". J'ai trouvé certains moments beaucoup trop longs mais ce troisième tome est celui que j'ai préféré. L'écriture de l'auteur ne 'a juste pas entièrement convaincue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est dommage ! L'immaturité et le fait qui soit plus centré sur leur histoire d'amour peut être expliqué par leur âges tout simplement, ils sont assez jeune pour être au milieu d'une guerre. Je pense que le contraire m'aurait plus surpris. Après je comprend ton ressenti même si il diffère du mien. C'est également mon préféré. Merci pour ton commentaire :)

      Supprimer